Présente
1 MOBILE - 1 MINUTE - 1 FILM

JULIE GAYET

Si Julie Gayet n’a pas oublié son métier d’actrice – ses premières amours dans le cinéma -, elle consacre aujourd’hui la majeure partie de son temps à la production et au conseil.

La curiosité naturelle qui anime son caractère la pousse, en 2007, à se lancer dans la production en compagnie de Nadia Turincev. C’est de ce même regard porté sur le cinéma, et de cet engagement mutuel dans la découverte et la promotion de nouveaux talents, que naîtra la société Rouge International (www.rouge-international.com).

Son premier projet, 8 Fois Debout de Xabi Molia, dans lequel Julie Gayet joue aux cotés de Denis Podalydès, consacre la comédienne qui reçoit le prix de la meilleure actrice lors du Festival International du Film de Tokyo en 2008.

Avec Fix me de Raed Andoni, en sélection au Festival de Sundance, puis Bonsaï de Cristián Jiménez en sélection officielle à Un Certain Regard au Festival de Cannes, ou Mimosas de Oliver Laxe qui a reçu le Grand Prix Nespresso de la Semaine de la Critiques à Cannes, Rouge International s’impose rapidement comme l’interlocuteur privilégié des jeunes auteurs émergents du cinéma indépendant mondial.

Parmi les films dans lesquels Julie Gayet a tourné : Les Cent et une nuits d’Agnès Varda, Delphine 1 – Yvan 0 de Dominique Farrugia, Select Hotel de Laurent Bouhnik (Prix Romy Schneider), Pourquoi pas moi ? la comédie culte de Stéphane Giusti, La Confusion des genres d’Ilan Duran Cohen, Clara et moi d’Arnaud Viard, Bab el web de Merzak Allouache, Mon meilleur ami de Patrice Leconte, Un Baiser s’il vous plaît d’Emmanuel Mouret.

Son rôle remarqué dans Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier lui vaudra une nomination aux César en 2014 dans la catégorie « Meilleure actrice dans un second rôle ».

Mais aussi la série télévisée Dix pour cent de Cédric Klapisch, la comédie familiale C’est quoi cette famille ? de Gabriel Julien-Laferrière et récemment, le téléfilm tiré d’une histoire vraie, Marion, 13 ans pour toujours de Bourlem Guerdjou.